Locmariaquer

Locmariaquer : entre vagues de l’océan et mystères des mégalithes

Situé entre le Golfe du Morbihan et la Baie de Quiberon, Locmariaquer dévoile, en marge de ses plages de sable, un patrimoine attachant avec son village de vieilles maisons, son port pittoresque, son marché estival au bord du Golfe du Morbihan, son labyrinthe de ruelles, ses mégalithes, son église paroissiale et ses chapelles. Au XIe siècle, les moines de Quimperlé vouent le lieu à Marie, lui donnant le nom breton de « Locmaria Kaër », c’est-à-dire le Lieu de Marie en la baronnie de Kaër.

Port de Locmariaquer

Locmariaquer abrite une concentration remarquable de mégalithes. A l’instar de Carnac, la cité recèle un ensemble singulier et rare de monuments datant de l’époque néolithique. Ici des hommes ont laissé un héritage prestigieux, vestiges funéraires annonçant l’ère des grandes pyramides à travers le monde. Le Grand Menhir Brisé, la Table des Marchand, le tumulus d’Er Grah et bien d’autres habillent d’éternité les paysages de Locmariaquer. Le Grand Menhir Brisé, notamment, est le plus gros bloc jamais transporté et érigé par l’homme néolithique. Mesurant 20,60m pour un poids de 280 tonnes, ce bloc provient d’un affleurement rocheux situé à plusieurs kilomètres de Locmariaquer.

L’homme néolithique était-il amateur d’huîtres ? On l’ignore, mais on sait que les Romains de l’Antiquité connaissaient déjà les gisements naturels de l’huître plate (Ostréa Edulis) à Locmariaquer, qui est aujourd’hui l’un des grands centres ostréicoles du Morbihan. Mais il a fallu attendre la fin du XIXe siècle pour voir apparaître l’ostréiculture et Locmariaquer est alors considérée comme le berceau de l’huître plate. La culture de l’huître creuse d’origine japonaise « Crassostrea gigas » est introduite quand l’huître plate du Golfe du Morbihan s’est trouvée décimée par deux parasites. Aujourd’hui, une trentaine d’entreprises sont installées sur la presqu’île et produisent environ 3000 tonnes d’huîtres par an.

L’église Notre Dame de Kerdro

De l’église de Notre Dame de Kerdro qui date du XIème siècle et qui est de style roman, il reste aujourd’hui le transept et le chœur. Cette partie ancienne présente à l’extérieur, des murs en petit appareil archaïque : moellons romains cubiques, briques éparses et rangées de briques intercalées d’origine romaine.

Église de Locmariaquer



L’intérieur de l’église présente le plus grand intérêt dans sa partie romane : transept et abside ont été inscrits à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1925. En 1960, les fenêtres ont été pourvues de vitraux modernes, œuvres de Rault, verrier à Rennes. Ces vitraux font l’admiration de la plupart des visiteurs pour leur grande sobriété et leur luminosité remarquable. 

Enfin plusieurs chapelles dans les environs immédiats valent le détour, telles celles du Moustoir, de Saint Michel et de Saint Pierre.

Promenades, baignades et sports nautiques

Entre Golfe du Morbihan et Baie de Quiberon, la presqu’île de Locmariaquer met l’Atlantique aux pieds du visiteur, offre un plan d’eau exceptionnel et un port d’échouage de quoi satisfaire les adeptes de la voile et autres sports nautiques. Tous les jours d’avril à fin septembre, plusieurs compagnies maritimes proposent différentes croisières dans le Golfe.

Locmariaquer

Une école de voile est installée dans l’ancien Sémaphore à la pointe de Kerpenhir et les plages de sable fin, telles celles de Saint-Pierre, de la Falaise, du Rolay et de Valy sont très appréciées des vacanciers. De nombreux sentiers côtiers et les chemins de campagne offrent de merveilleuses promenades.

Musicales du Golfe
Mairie - 2 place de l'église
56610 ARRADON

Téléphone contact@musicalesdugolfe.com

Téléphone 07 83 03 59 03

Suivez-nous Accèder à la page Facebook

Newsletter Newsletter

Pin It on Pinterest